Le grand fossé

Lorsque je suis passé en Chine en 2003 avec Waiyim, une visite au Guangdong Museum of Art, à Guangzhou (Canton) me semblait obligatoire.

Je me souviens avoir été très mal à l'aise en étant confronté à certaines pièces d'art "contemporaines" du musée chinois.
Et pour cause:


le peintre:
Guan Zeju

Sa Bio

Quelques-unes de ses oeuvres

J'ai vu ces peintures "en vrai" dans le musée.
…alors je me demandais ce qui avait bien pu me "décevoir"?
-le fait que je trouvais ces peintures (ce GENRE de peinture) démodées?
-que nous (les occidentaux) avions "dépassés" ce stade de peinture "réaliste" "sans intérêt"?

-N'oublions pas que je me suis tapé 6 années d'enseignement dans une "ECOLE NATIONALE SUPERIEURE" où l'on m'a appris à "mépriser" ce genre de peinture "de salon".

et je la trouve dans un musée contemporain.
…et je ne peux pas m'empêcher de juger.:(

Poutant, nous avons aussi ce genre de peinture dans nos musées, mais on ne peint plus ainsi depuis Manet, voire Rembrandt (voire Michel-Ange).
Pour la calligraphie, nous admettons facilement que les asiatiques sont et resteront les plus grands maîtres; en revanche, pourquoi suis-je choqué et méprisant de voir considéré "comme une nouveauté contemporaine" de la peinture que j'ai déjà vue et archi-vue, qui, d'un point de vue technique, est très "jolie" mais du point de vue contemporain….?

Pourquoi suis-je déçu?

MISE A JOUR: 19-04-2008
Près de 3 ans plus tard, ce post reste l'un des plus consultés sur mon blog. Apparemment les photos des peintures de Guan Zeju rencontrent un franc succès (ou une franche curiosité?), il est temps de faire une petite mise à jour.

C'est intéressant de constater le fossé qui sépare l'art occidental (celui que j'ai appris à cotoyer pendant 6 ans) et l'art chinois (notons bien que je ne parle pas ici de l'art asiatique en général).
Mis à part quelques stars à la "Yan Pei Ming" ou "Zao Wou Ki", très populaires de par chez nous, les artistes chinois contemporains restent totalement inconnus dans notre sphère artistique française. Pourtant ils sont en train d'inonder le marché international qui ne s'y trompe pas: non seulement ils ont du talent, mais en plus ils ont une valeur commerciale énorme.

Le peintre Guan Zeju, qui formellement parlant, reste assez "classique", est une brute de technique, après on aime ou on n'aime pas le style, ça reste une question de goût.

Soyez indulgent avec moi: ce post fut écrit lors de ma première visite dans un musée d'art contemporain chinois. Comme pour beaucoup d'autres choses, je me suis retrouvé complètement dépourvu face à un nouveau monde. Dire que j'étais paumé est encore très loin du compte.

J'imagine qu'il fallait que (ma) jeunesse se passe? 🙄

MISE A JOUR: 17-11-2009
mise à jour des liens

Advertisements

8 Comments

Filed under Uncategorized

8 responses to “Le grand fossé

  1. auré

    Salut,Oui, bon, ben je sais pas non plus quoi en dire, c'est joli !haha ! ben non, je sais pas, c'est comme une photo quoi, des jolies cartes postales, belle technique , bravo.Sinon, je ne dirais pas que c'est sans interet, non, sinon on peut appliquer ça à n'importe quel tableau contemporain. Je dirais peut etre que le peintre se fait chier pour rien, à moins qu'il pratique son art comme une sorte de gymnastique zen, oui, je pense que c'est des tableaux zen. résultat d'une longue méditation de l'artiste, dans une piece toute blanche avec des paravents, un banzai et quelques sushis…Donc peut etre que l'artiste y trouve beaucoup d'apaisement… zen … évidemment.Voila ce que ces tableaux m'inspirent si j'y cherche une raison d'etre bien sur. Est ce qu'on peut percevoir cet Art comme cela ?Qu'en pensez vous ?

  2. pfelelep

    en fait, Waiyim m´a fourni une (la?) réponse:C´est juste de la pornographie.Il a une grande technique de peintre.Il peint une belle femme avec de gros seins.Point, à la ligne. Et c´est dans un musée.

  3. Djudjred

    Marrant, au début j'ai cru que tu prenait un modèle en photo, je me disais que du coup j'aimerai bien venir prendre des cours de dessin en Chine ;oDBon mais en fait je suis impressioné par le réalisme de la peinture… oui je sais, dans nos pays occidentaux on ne perçoit pas ça comme une recherche artistique (pour exprimer d'autres choses que ce qu'on voit), mais les asiatiques sont tournés vers la recherche de la perfection alors … Ca me rappelle cette artiste américaine dont j'ai oublié le nom et qui peignait (à la gouache) des pinups (et particulièrement Betty Page) … le réalisme est là aussi assez bluffant, mais elle n'a jamais été exposé dans un musée d'art contemporain pour autant …Enfin bref je trouve le travail de ce peintre vraiment bien réalisé mais de là à l'exposer dans cet endroit… va comprendre.Ah oui, désolé de ne pas m'etre arrété à HK sur mon retour de Sydney, mais Cathay Pacific n'avait pas de place avant le 29/12 pour HK-Paris, et comme je partais le 21, je me voyais pas passer 8 jours à HK (en plus y a eu ton problème de visa donc bon…)

  4. versaillais

    A tous ceux qui se montrent critiques, quelques mots. Non on ne peignait pas "comme de la photo" avant Manet. Il a fallu que passe la photo justement, pour que l'on revienne à ce type de peinture réaliste. Réaliste? Plus que la photo sans aucun doute. Dans la peinture il y a ce je-ne-sais-quoi de charnel, de matière, qui est totalement absent d'une photo lisse, aussi travaillée soit-elle. Regardez bien les couleurs, les rendus des matières, c'est plus beau que le vrai, il y a quelque chose d'irréel dans ce réalisme absolu. Pouquoi enfin faudrat-il renier ce mode de peinture réaliste, au prétexte que l'art contemporain nous a habitué à produire… de la merde, en nous faisant croire que l'art c'est ça, qu'il faut tout déstructurer, casser, ne plus peindre qu'à grandes masses de couleurs, sculpter à coups de tronçoneuse, plastifier, faire joli avec des objets de récupération collés les uns aux autres, sans oublier bien entendu de mettre un titre à l'apparence philosophique, pour avoir l'air intellectuel et dans le vent. Il faudrait commencer par vider nos musées contemporains de pas mal de cochonneries avant de trouver à redire au choix de ce musée chinois qui expose du "modernisme" pris sous un autre point de vue. A vos plumes pour argumenter.

  5. anonymous

    Anonymous writes:

    Bonjour,J'ai observé vos dessins.C'est dommage que l'on ne vous ait appris que le mépris des oeuvres pendant vos études artistiques…Pierre

  6. pfelelep

    @Pierre: ce n'est pas tant le mépris des oeuvres, mais plutôt la recherche de (d'un) sens à tout prix.

  7. anonymous

    Marie-Salsa writes:Sur le plan historique, votre choix de Guan Zeju est intéressant :1) de 1949 aux années 1990, il fut interdit aux peintres d'exposer des nus en Chine. Exposer des nus dans un musée chinois, c'estdonc de la part des conservateurs faire preuve d'une IMMENSE OUVERTURE d'esprit.2) Guan Zeju a émigré aux USA en 1989 : en Chine on considère qu'un type qui travaille Outre-mer (Overseas) reste Chinois, même si c'est un émigré à la 3e génération (Question : est-ce que Zao Wouki est Chinois ou Français ??? A Shanghai il est exposé sous le nom Zhao Wuji – remarquable peintre abstrait chinois d'avant-garde – et personne ne peut savoir qu'il s'agit du célèbre Vieux Zao, parisien depuis 1948 !!!)3) On remarquera que les nus de Guan Zeju exposés au musée sont peints sur fond de peintures chinoises classiques. Pourquoi ??? Parce qu'ainsi on ne peut pas accuser Guan d'être un traître passé complètement du côté occidental. On dira qu'il “a réussi à combiner l'Est et l'Ouest” (c'est le commentaire chinois le plus fréquent devant une peintre moderne qui n'est pas une encre chinois traditionnelle). Pour nous Occidentaux c'est une peinture académique 100% occidentale par son medium et son contenu ; pour un spectateur Chinois c'est une réalisaton chinoise d'avant-garde. 4) On remarquera enfin que Guan Zeju est le digne héritier de la dynastie cantonaise des Guan du China Trade qui dès la fin du 18e siècle et au 19e faisaient de la peinture à l'huile (des payasages, des fleurs… et des nus) pour les marins occidentaux en escale à Macao-Canton. Retour au point de départ…

  8. anonymous

    Anamorphose writes:Je suis arrivé ici directement par Google avec myopera pfelelep comme recherche. En ce qui concerne la peinture, je suis impressionné par le calme silencieux que dégagent ces oeuvres, oui, zen comme dirait Auré. C'est avec un profond respect et avec une tentative d'écouter le silence qui se dégage des oeuvres que je regarde les femmes qui ont été peintes.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s